Back
Les serveurs de données du site internet de l'ARACT ont été directement impactés par l'incendie du 10 mars de notre hébergeur OVH.
Le site est donc en cours de restructuration et peut contenir des informations manquantes ou archivées. Vous remerciant de votre compréhension.
Vous êtes ici : Ressources Bonnes pratiques

Bonnes pratiques

Bonne pratique : Miser sur l'intégration des salariés pour améliorer sa marque employeur

L'activité de cette entreprise de nettoyage industriel normande repose principalement sur ses salariés, forces vives des services qu'elle propose. Face à des difficultés de recrutement et à un turnover important, l'entreprise s'est engagée dans une refonte de son parcours d'intégration des nouveaux salariés dans le cadre de travaux sur le volet social de sa démarche RSE. Pari gagnant pour cette entreprise qui a su faire évoluer ses pratiques !

Bonne pratique : S'appuyer sur l'AFEST pour conserver des compétences

Cette entreprise de production d'article textile rencontre des difficultés pour recruter et des compétences spécifiques sont menacées par des départs en retraites. La mise en place d'une AFEST est décidée pour créer des passerelles entre les métiers et conserver des savoir-faire particuliers en interne.

L'emploi aidé : une opportunité de professionnalisation

Une association de loisirs s'interroge sur les conséquences de la fin du dispositif "emploi jeune" sur son organisation du travail et sa gestion des compétences.

Effectif : 48 salariés
Activité : action sociale

L'ergonomie en scénarios pour de nouvelles machines

Confrontée à des problèmes d'allergie aux produits, de manutentions inadéquates, de bruit et de flux inadaptés, une entreprise industrielle a souhaité modifier une partie de ses installations. Elle a choisi d'anticiper la nouvelle organisation du travail à partir d'une méthode de simulation des situations de travail.

Effectif : 940 salariés
Activité : fabrication de moules pour bouteilles e

L'entreprise en réseau : autonomie et cohérence

Avec la rationalisation des moyens et la qualité du service à rendre au client, la fonction logistique est de plus en plus éclatée. Si elle semble inéluctable, l'implantation en réseau pose donc de réels problèmes d'efficacité de l'organisation et des compétences des salariés, particulièrement celles de l'encadrement. Pour certaines entreprises, la survie même est au cœur de cet

Rebâtir les fondations pour rétablir les relations

Cet établissement du secteur médico-social a connu des périodes de fonctionnement complexes, notamment liées au turn-over de ses directeurs et managers, ce qui a généré défiance et difficultés à travailler ensemble. Le dispositif ARESO doublé d’une démarche qualité de vie au travail ont permis de rétablir la confiance.

Faire face à la crise : La direction et le CSE de l'ADAEA s’engagent pour favoriser le maintien d’activité

L’ADAEA est une structure associative de protection de l’enfance et d’adultes en danger qui compte 110 salariés répartis sur plusieurs sites dans l’Eure. Durant la crise, la direction et le CSE se sont engagés conjointement pour permettre aux salariés de poursuivre leur activité en télétravail et ainsi maintenir, dans la mesure du possible, l'accompagnement mené auprès d'un public fragile.

Faire face à la crise : Inventer de nouvelles façons de travailler chez Inseraction

Inseraction est une association sociale et médico-sociale de 21 salariés dont l’objectif est d’aider personnes et familles à s’engager dans une dynamique de réinsertion sociale et/ou professionnelle. Pour réussir à poursuivre les accompagnements des bénéficiaires, l'association a du réinventer son organisation du travail et sa façon de travailler.

ROUEN PARK forme ses agents pour faire face au stress

La prise de conscience avance progressivement et les démarches de prévention du stress au travail se multiplient dans les entreprises de Haute-Normandie. Démonstration avec l'expérience de Rouen Park.

Dialoguer autour des risques

Ce sous-traitant automobile fait partie d'un groupe leader mondial. Il doit augmenter ses parts de marchés et ses gains de productivité. Mais en même temps, les contraintes des conditions de production nouvelles ont des effets sur la santé des salariés. Il choisit d'intégrer, au cœur même de son organisation, une démarche globale de prévention des risques professionnels.

CAPS développe le dialogue en interne

Chez CAPS, c'est à un sentiment de mal-être au travail que l'on a dû faire face. Au sein de cette association employant 73 personnes et œuvrant dans le secteur médico-social, quelques indicateurs signalent un problème de stress : les réunions internes sont tendues, les arrêts maladie se multiplient, des conflits éclatent entre collègues et le dialogue devient difficile en interne.

Grab Haute-Normandie : débroussailler le télétravail pour mieux le formaliser

En expérimentant cette nouvelle organisation du travail, le Groupement régional des agriculteurs bio a aussi mis à jour ses points forts et ses fragilités, pour mieux s’y attaquer.

TMS : des représentations à la réalité

Dans cette chaîne d'une dizaine de pressings les repasseuses sont les principales salariées concernées par des TMS aux mains et aux poignets. L'analyse montre que les troubles touchent tous les salariés en magasin et plutôt les articulations de l'épaule. Elle met en évidence la plus grande fragilité des salariés à développer des stratégies de défense.

Vente, fusion, acquisition... l'occasion d'un nouveau départ

En anticipation de sa vente annoncée, une entreprise de l'agroalimentaire décide de se moderniser afin de rester compétitive. Elle saisit cette opportunité pour mettre en place une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences en prenant en compte l'organisation et les conditions de travail.

Effectif : 98 salariés
Activité : Fabrication de lait liquide et de produits frais

Le travail collectif face aux enjeux de la charge

Comment définir la charge de travail dans une structure a priori bien organisée ? Un collectif d'auxiliaires de vie se trouve confronté aux problématiques de souplesse et de polyvalence dans un contexte où le partage des pratiques est peu développé.

Effectif : 66 salariés
Activité : accueil d'adultes handicapés

Reclasser les salariés sans les exclure

Depuis son intégration dans un groupe international, une entreprise industrielle de Haute-Normandie, spécialisée dans le secteur de la parfumerie, se transforme et se modernise. Elle décide de trouver des solutions globales de reclassement de ses salariés âgés ou en restrictions d'aptitude.

Effectif : 600 salariés
Activité : industrie de la parfumerie

Aucun message